Dans le sac

Un jour Stéphanie (la prof de yoga) propose à Laurie (l’éternelle étudiante) de faire des sacs à pain. Laurie fait déjà du compost chez elle avec ses petits vers et Stéphanie s’intéresse de plus en plus au mode de vie zéro déchet. Cette dernière avait l’habitude d’aller chercher son pain à la boulangerie du coin dans sa taie d’oreiller, mais elle trouvait qu’une fois rendue chez elle, sur son comptoir, la taie n’était pas tout à fait esthétique. Elles allèrent donc fouiller sur le net pour trouver un produit qui les satisferait sur le plan pratique et esthétique, mais elles ne trouvèrent rien qui correspondait aux deux critères.

C’est donc armé de leur machine à coudre et de beaucoup de naïveté qu’elles allèrent acheter du tissu sur la légendaire rue Chabanel à Montréal et qu’elles se mirent à fabriquer le prototype de ce qui est aujourd’hui le sac à pain réutilisable.

L’entrepreunariat est une aventure très excitante (stressante) pleine de rebondissements pour deux jeunes femmes qui ne connaissaient rien du tout à ce domaine. Elles sont donc encore à l’étape de l’apprentissage, mais elles y prennent beaucoup de plaisir.